Clinique Vétérinaire à Perpignan
Urgences et Consultations
04 68 50 38 29

Chirurgie de la colonne vertébrale

Symptome

Il arrive fréquemment que nos amis à quatre pattes nous soient présentés en consultation pour des difficultés à se tenir debout, avec le train arrière qui « ne répond plus » voir même qui est paralysé.

Dès que ces symptômes apparaissent, il est primordial que l’animal soit examiné par un vétérinaire qui réalisera un examen neurologique complet. Dans un grand nombre de cas, une hernie discale est diagnostiquée. Il s’agit d’un disque intervertébral qui est sorti de son logement pour venir comprimer la moelle épinière. Il apparaît dès lors évident que les informations électriques émises par le cerveau et qui doivent arriver jusqu’aux membres sont perturbées lors de leur parcours le long de la moelle épinière. C’est pourquoi les mouvements des membres postérieurs (et parfois même des 4 membres) sont anormaux, voir totalement absents.

Objectifs

L’objectif de la chirurgie est alors de lever la compression qui étreint la moelle épinière. Le chirurgien réalise une fenêtre osseuse dans l’espace intervertébral qui a été repéré comme anormal (grâce à des techniques d’imagerie) et extrait le disque intervertébral pathologique, celui-là même qui comprime la moelle épinière.

Il s’agit donc d’interventions particulièrement méticuleuses qui obligent le chirurgien à travailler au contact d’un tissu aussi fragile que la moelle épinière. D’un point de vue histologique les neurones de cette dernière sont les même que ceux retrouvés au sein du parenchyme cérébral, dans le cerveau.

Ce type de chirurgie s’accompagne toujours d’une prise en charge spécifique ainsi que d’une réanimation pré et post-opératoire très stricte.

Il s’agit donc toujours d’interventions pratiquées dans un bloc de chirurgie dédié uniquement à cette activité et dont les conditions d’asepsie sont drastiques.

Durant ces interventions chirurgicales, l’animal est toujours surveillé par une aide opératoire et plusieurs appareils de monitoring qui donnent les valeurs des constantes vitales du patient opéré :

  • la fréquence cardiaque
  • la fréquence respiratoire
  • la température
  • la saturation en oxygène du sang
  • le taux de CO2 dans l’air qu’expire l’animal etc.

Ces valeurs nous permettent de savoir à chaque instant si l’anesthésie est suffisamment profonde, si l’animal ressent de la douleur durant son sommeil et donc d’administrer les molécules adéquates pour que la sécurité et le confort du patient soient toujours optimaux.